Étiquettes

, , ,

ARTICLE PARU SUR 94 CITOYENS.FR

librairie-points-communs-1-veronique-bagarry-768x350

La librairie Points Communs, c’était son bébé. Ce vendredi 20 avril, Véronique Bagarry en laissera les clefs à Nathalie Brossaud, Catherine Weber-Seban et Jacqueline Angers qui ont créé une coopérative pour faire perdurer ce lieu culturel à Villejuif.

Il y a 14 ans, Véronique Bagarry rentrait de Djibouti et venait s’installer à Villejuif. Libraire en Afrique de l’Est, elle choisit rapidement de replonger dans les livres. «Evidemment, ce n’est pas tout à fait le même métier entre une librairie à l’étranger et en France. Je tenais une librairie francophone, c’était la seule et il n’y avait pas encore la concurrence d’Amazon», se souvient-elle. Qu’à cela ne tienne, cette passionnée de lecture et de sa transmission se lance dans l’aventure en novembre 2004, d’abord dans un tout petit local de la rue Jean Jaurès. Comment lutter contre les mastodontes des commerces en ligne? «L’important, c’est le lien social. Il faut que les gens sachent que l’on peut les conseiller. C’est tout le contraire que de cliquer sur internet. Ils peuvent regarder physiquement les livres et il y a un choix fait par le libraire. Evidemment, il n’y a pas tout, mais on peut commander, et surtout on peut trouver des livres auxquels on n’avait pas pensé!» défend la libraire.

Pour animer ce lien social, la librairie organise régulièrement des rencontres avec des auteurs en dédicace. «J’organise aussi des soirées, au moins deux ou trois par mois, sur un thème ou un auteur. Nous avons par exemple invité Delphine de Vigan, animé une rencontre sur la littérature slovène avec des traductrices, ou encore une soirée poésie…  J’essaye de varier

Points communs s’insère aussi dans la vie locale en animant le prix littéraire Lire et élire avec les écoles de la ville. Ce prix invite les élèves à lire au moins trois livres puis à désigner leur préféré. Cette manifestation leur permet aussi de rencontrer les auteurs qu’ils ont lu et peut être le point de départ d’autres projets.  «Certains élèves ont lu Le tour du monde des voisins (de Jean-Christophe Tixier) qui raconte l’histoire d’un enfant qui reste devant son ordinateur et rêve de faire le tour du monde. Son entourage décide de lui faire faire le tour de son immeuble où les habitants sont originaires du monde entier. Les élèves ont réfléchi dessus et ont réalisé eux-mêmes leur propre tour du voisin !»

Mais le temps passe et Véronique Bagarry, désormais officiellement en retraite, veut passer le flambeau. C’est dans ce contexte que se crée en 2016 l’association Les amis de la librairie Points communs. Objectif : faire perdurer la librairie en transformant la SARL en SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif). Première étape de ce nouveau départ, un déménagement dans un local plus grand au 30 de l’avenue Georges Le Bigot, au printemps. Suit fin 2017 une collecte participative qui permet de réunir un peu plus de 10 000 euros.

Trois nouvelles libraires

A l’initiative, Nathalie Brossaud, Catherine Weber-Seban et Jacqueline Angers travaillent depuis un an à la création de cette coopérative et seront les nouvelles libraires. «Il est d’intérêt général de garder l’accès aux livres à Villejuif  et cela permet de mobiliser une série de personnes autour du projet. Il y a 30 associés fondateurs» explique Catherine Weber-Seban, avocate retraitée et présidente de l’association Les Amis de la librairie Points communs. «On s’est toutes formées à l’INFL (Institut national de formation de la librairie)», précise-t-elle. Nathalie Brossaud, elle, était journaliste, notamment à France 5. Grande lectrice depuis sa jeunesse, elle voit des points communs entre le métier de journaliste et celui de libraire : «la curiosité, le contact avec les gens, le sens de l’organisation…»

Développer l’accès jeunesse

Toutes trois veulent axer la librairie vers l’accès aux livres, en particulier pour les plus jeunes, avec des ateliers d’écriture, l’agrandissement de l’espace jeunesse et la multiplication des jeux de réflexion pour enfant.

Soirée festive le 20 avril avant 3 semaines de fermeture

Une soirée de fermeture se tiendra ce vendredi 20 avril à 19h30. La librairie sera ensuite fermée pendant trois semaines, le temps de préparer au mieux ce changement de propriétaire pour une ouverture prévue le 12 mai.

La librairie est située au 30 rue Georges Lebigot.librairie-points-communs-1-veronique-bagarry-768x350

Publicités