Étiquettes

sonate-a-bridgetower Emmanuel Dongala nous donne un roman historique comme on les aime! Paris 1789, Augustus Bridgetower nègre de la Barbade qui travaille à la Cour d’Autriche comme traducteur et qui a un fils de 9 ans prodige du violon, décide de faire comme le père de Mozart et de venir à Paris pour faire connaitre son fils qui est élève de Haydn.
A Paris il rencontre le Chevalier de St Georges et d’autres musiciens ainsi que les intellectuels qui fréquentent les salons, de Camille Desmoulins,Condorcet, Jefferson à Olympe de Gouges etc… On est plongé dans les problèmes de l’époque, l’esclavage , les droits des femmes, pendant que le tiers état s’agite dans les faubourgs, le 14 Juillet arrive alors qu’il a réussi à faire connaitre son fils qui a donné 2 concerts remarqués.
Ils sont obligés de se réfugier à Londres dans des conditions difficiles, pour finir le roman nous transporte à Vienne, et évoque l’amitié entre Beethoven et le jeune Bridgetower. Cette amitié tumultueuse débouchera sur une sonate écrite à Beethoven pour son jeune ami mais qui finalement après une brouille sera rebaptisée Sonate à Kreuzer. Kreutzer qui n’a jamais joué cette sonate. En nous faisant découvrir le destin de ce métis prodigieux qu’ il a tiré de l’oubli, Emmanuel Dongala compose un roman d’une grande richesse.

Publicités