Étiquettes

, , , ,

verger des ames perduesNous sommes en 1987, à Hargeisa, ancienne capitale du Somaliland, partie nord de la Somalie. Le livre s’ouvre sur le matin où tout le monde se rend sur ordre du pouvoir au stade pour la commémoration de la prise du pouvoir du « leader maximo » 18 ans plus tôt. Une petite fille, Deqo qui a quitté le camp de réfugiés où elle est née, doit participer à une grande chorégraphie et on lui a promis sa première paire de chaussures.
Khawsar, une vieille dame qui n’a pas la langue dans sa poche et qui par la suite est obligée de garder le lit, après avoir été passée à tabac au commissariat local. Enfin, Filsan, jeune soldate, qui a quitté Mogadiscio pour veiller au bon déroulement de cette manifestation.
On va suivre ces 3 femmes qui représentent 3 âges de la vie, en cette journée où tout va tourner mal parce qu’Hargueysa n’est pas Mogadisho, les destins de ces trois femmes vont s’entremêler de façon irrévocable.
Intime, sans détours, débordant de beauté et d’amour, un récit inoubliable, avec toutes les qualités de son premier roman « Black Mamba Boy ».

Traduit de l’anglais par Françoise Pertat

Publicités