Étiquettes

, , , ,

9782315006342FSSamedi 11 Avril

de 15h00 à 18h00,

Eric Landroy dédicacera son livre à la librairie.

L’auteur habite à Villejuif et Le déclic est venu quand il a vu des pères se percher sur des grues pour réclamer de voir leur enfant plus souvent. «Je me suis dit que je n’étais pas tout seul», raconte Eric Landroy. Après sa séparation avec sa femme, les juges ont tranché: la garde de leur fils Anatole reviendrait à la mère, et lui n’aurait un droit de visite qu’un samedi sur deux, le temps qu’il trouve un logement pour accueillir son fils. Il finit par acheter une petite maison près de son ancien domicile mais la justice n’est pas rapide.

«Le système judiciaire est très fort pour botter en touche. Vous tapez à sa porte, elle s’ouvre six mois plus tard, puis se referme six mois après. Quand elle se rouvre, c’est pour vous convoquer six mois plus tard. Hop, il s’est déjà écoulé un an et demi, résume Eric Landroy. Le système judiciaire est indifférent à la souffrance des pères. Je me bats contre cette machinerie inhumaine.»

Publicités