Étiquettes

, ,

Comment-j-ai-mange-mon-estomac-de-de-Jacques-A.-Bertrand_visuel_article2La maladie et la souffrance physique sont rarement un sujet de plaisanterie et pourtant Jacques A Bertrand réussit à décrire sa traversée de la maladie, un cancer de l’estomac, avec son humour habituel.
Comme Jean-louis Fournier, Jacques A. Bertrand est capable de rire de tout et surtout du plus grave.
Ainsi, parmi ses grandes et ses petites misères, la perte des cheveux et de la moustache est presque la plus difficile à vivre.
Les petits et les grands maux, l’univers de l’hôpital et comment on doit se transformer en « patient », les attentes interminables, le peu d’empathie de certains médecins, l’embrigadement subi lorsqu’on est assigné à résidence dans une chambre qui ressemble à une cellule de prison, sont décrits sans aucun pathos.
Jacques A. Bertrand va se battre contre son cancer avec humour jusqu’à « sortir des statistiques ».
Un livre superbe et qui donne à « panser » et à relativiser.

Publicités