Une équipe de documentaristes a réussi à introduire une caméra dans un centre d’expédition d’Amazon en Grande-Bretagne, pour montrer les conditions de travail d’un picker.

Alors que les reportages dans les centres d’expédition d’Amazon se multiplient, la BBC a réussi à renouveler le genre en montrant dans un documentaire de son émission Panorama programmé le 25 novembre ce qui n’était jusqu’alors que décrit et expliqué. En dépit des portiques de sécurité et des fouilles auxquelles doivent se soumettre les employés, la chaîne de télévision britannique a réussi à faire entrer et sortir à plusieurs reprises une caméra cachée sur un travailleur intérimaire qui s’était fait embaucher pour les besoins de ce reportage intitulé Amazon: la vérité derrière le click.

Dans une mise en scène qui n’est pas exempte d’une certaine emphase, on voit Adam Littler, un jeune diplômé de 23 ans « sportif et habitué au travail en usine pour financer ses études » parcourir des kilomètres de rayonnage dans l’entrepôt de Swansea, au Pays de Galles, guidé et surveillé par le scanner qu’il tient et qui enregistre tous ses mouvements.
Les discussions avec les contremaîtres chargés de transmettre les objectifs de productivité et de rappeler à l’ordre ceux qui ne les atteignent pas sont également filmées, de même que quelques échanges entre salariés qui font part de leur difficultés à tenir les cadences.
« Cette pression permanente est dangereuse pour l’équilibre mental et physique des salariés« , affirme Michael Marmot, professeur de santé publique et spécialiste des questions de stress au travail. Amazon réfute ces déclarations dans un communiqué et répond que ses conditions de travail sont parfaitement légales, selon le rapport d’un médecin invité à visiter ses entrepôts.
Le picker, qui collecte les commandes dans l’entrepôt, est payé en Grande-Bretagne 6,5£ (7,79€) de l’heure pendant la journée, et 10,25£ (12,29€) la nuit pour des vacations de 10 heures. Alors que son système d’évasion fiscale est largement dénoncé en Grande-Bretagne, Amazon a reçu 8,8 M£ (10,55 M€) de subventions pour l’ouverture de cet entrepôt au Pays de Galles, et 6,8 M£ (8,15 M€) pour un autre centre d’expédition, en Ecosse, selon Panorama.
Programmé au moment des achats de Noël, période d’intense activité pour le cybermarchand, le documentaire est complété d’entretiens avec un libraire indépendant de Monmouth, au Pays de Galles, qui doit fermer son magasin et tente de se reconvertir dans la vente sur Internet.
Publicités